7 façons de prévenir la pollution intérieure (prouvées par la science)

Table des Matières

Lorsque vous pensez à la pollution de l’air, la pollution à la maison n’est probablement pas la première chose qui vous vient à l’esprit. Cependant, elle vous affecte probablement plus que vous ne le pensez.

Les polluants peuvent être introduits dans votre maison de plusieurs façons. Certains sont apportés de l’extérieur par des membres de la famille ou aspirés par le vent. D’autres proviennent de l’intérieur de la maison. Ces polluants comprennent les squames des animaux domestiques, la fumée de la cuisine (ou du tabac) et les produits chimiques des produits de nettoyage.

Quelle que soit leur origine, les polluants intérieurs peuvent avoir un impact sur votre santé et votre bonheur. Ils peuvent aggraver l’asthme ou d’autres maladies pulmonaires chroniques et déclencher des symptômes comme la congestion ou les éternuements excessifs.

Bien qu’il soit impossible de débarrasser complètement votre maison de la pollution de l’air, vous pouvez faire plusieurs choses pour aider à garder votre air sain. Nous vous présentons ici quelques moyens d’empêcher la pollution de l’air de s’accumuler dans votre maison

Lavez régulièrement les animaux domestiques

Dix à vingt pour cent de la population est allergique aux squames et autres poils d’animaux. Malgré ce nombre élevé, 67 % des ménages ont au moins un animal de compagnie. Bien que la possession d’un animal de compagnie présente de nombreux avantages, les animaux de compagnie peuvent être la source de nombreux allergènes.

Le fait de donner régulièrement un bain à votre animal de compagnie peut contribuer à réduire le nombre d’allergènes qui arrivent de l’extérieur par le biais de votre animal. Cela peut également contribuer à réduire les squames qui s’accumulent sur leur peau !

Changez vos filtres à air

Les filtres à air collectent tous les polluants et allergènes qui passent par nos systèmes de climatisation. En fait, des études montrent que l’installation d’un filtre à air peut contribuer à réduire les allergènes intérieurs de 70 à 95 %.

Cependant, ces filtres fonctionnent mieux lorsqu’ils sont remplacés régulièrement. La plupart des filtres doivent être remplacés tous les mois, mais vous pouvez aussi acheter des filtres qui durent de trois à six mois.

Utilisez un paillasson

Dépoussiérer vos chaussures avant d’entrer dans la maison peut aider à empêcher la pollution de l’air extérieur de se propager à l’intérieur. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser des tapis pour piéger la terre, les polluants et l’humidité lorsque vous entrez dans la maison.

Un rapport a révélé que la majorité des saletés présentes dans les bâtiments se retrouvent sur les chaussures des gens. 85 % de cette saleté peut être évité si les tapis d’entrée sont correctement conçus et entretenus.

Utiliser les hottes aspirantes de la cuisine

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais la cuisine peut être une source importante de pollution de l’air intérieur. Ces polluants peuvent provenir de l’huile de chauffage, des graisses et d’autres ingrédients alimentaires à haute température. Une autre source de polluants peut être les fours autonettoyants (au gaz ou électriques) lorsqu’ils brûlent les déchets alimentaires.

Les hottes peuvent réduire considérablement ce type de pollution de l’air intérieur. Selon le style et l’installation de votre hotte aspirante, il est ainsi possible d’éliminer entre 10% et presque 100 % des polluants intérieurs liés à l’alimentation.

Ne fumez pas à l’intérieur

Fumer à l’intérieur a un certain nombre d’effets néfastes. Outre les conséquences bien connues du contact avec la fumée passive, il a été démontré que la fumée de tabac ambiante a un impact significatif sur la qualité de l’air.

Une étude a montré que les non-fumeurs vivant avec des fumeurs en intérieur ont généralement des niveaux d’exposition à la pollution plus de trois fois supérieurs à ce que l’Organisation mondiale de la santé considère comme sûr. Si vous vivez avec une personne qui fume, exigez donc qu’elle fume à l’extérieur de la maison.

Passez souvent l’aspirateur

La propreté de votre maison est l’un des moyens les plus simples d’éloigner les polluants de l’air intérieur et passer régulièrement l’aspirateur sur vos sols résous une grande partie de l’équation. L’utilisation d’un aspirateur permet souvent d’éliminer les acariens, le pollen, les squames d’animaux et autres saletés qui pourraient venir de l’extérieur.

Les experts recommandent de passer l’aspirateur sur les tapis et les carpettes une ou deux fois par semaine. Toutefois, il est recommandé aux personnes souffrant d’allergies graves ou d’asthme de quitter la maison pendant que l’on passe l’aspirateur. Ce processus peut temporairement rejeter davantage de polluants dans l’air !

Aérer les pièces

Cela peut sembler contradictoire, car ouvrir une fenêtre laissera entrer des allergènes et des polluants de l’extérieur dans votre maison. Cependant, ouvrir vos fenêtres de temps en temps permet à l’air frais de circuler dans la maison.

Il est utile d’ouvrir les fenêtres lorsque l’air intérieur est pollué (par exemple, si vous utilisez des produits chimiques agressifs). Bien entendu, faites preuve de discernement pour choisir le moment opportun et choisissez si possible une journée qui ne soit ni trop chaude ni trop froide pour aérer votre maison.

Suivez ces conseils et vous devriez avoir moins à vous soucier de la pollution de l’air intérieur. Bien entendu, la propreté de votre famille, de vos animaux et de votre environnement vous permettra de maintenir une meilleure qualité de l’air, et donc assurer la santé de vos proches.

Il est également important de garder à l’esprit la qualité de l’air intérieur lorsque vous vaporisez votre parfum préféré. Appliquez-le toujours dans un endroit ouvert et soyez attentif aux personnes qui peuvent être sensibles aux parfums.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!